• Shana

ADA & YVES RÉMY - "LA MAISON DU CYGNE"

Dernière mise à jour : 27 janv.


"Quand la Terre a atteint un niveau de civilisation suffisant, chaque Maison a voulu l'incorporer dans sa fédération. Pendant des siècles nous avons œuvré secrètement pour que cette planète se sente proche de l'une ou de l'autre de nos métaphysiques. Ainsi, mon cher enfant, sont nés sur Terre, au cours des siècles, des religions, des civilisations, des philosophies et des mouvements politiques inspirés et suscités par l'une ou l'autre des Maisons." p.219


Ma découverte des auteurs


"La maison du cygne" est un roman de science-fiction écrit par Ada & Yves Rémy. Je l'ai remporté lors d'un concours de masse critique sur Babelio. En effet, chaque mois, plusieurs livres sont proposés gratuitement en échange d'une critique.

Je remercie d'ailleurs encore une fois les éditions Dystopia, la librairie Scylla (pour l'envoi et les petits cadeaux) et Babelio.


Mon résumé


Dans l'univers, il existe deux fondations, deux maisons ennemies qui se disputent l'adhésion des planètes jugées suffisamment évoluées. Le Cygne et l'Aigle n'influencent pas directement les habitants de ces planètes, mais forment des enfants à orienter le monde dans leur intérêt.

Au Castel d'El Golem, au milieu du désert, vingt-cinq enfants de la Terre ont été choisis par le Cygne. Entourés de peu d'adultes, ils y développent des capacités spéciales : télépathie, pouvoir de suggestion, précognition, etc. Un enseignement nocturne leur est aussi dispensé.

ATTENTION SPOILER : au moment de leur adolescence, les enfants qui n'ont pas été attaqués/tués par l'Aigle sont réintégrés dans leur corps et dans leur vie "normale". Mais, en France, Passy doute du bien-fondé de la fondation et de ses actions. À travers un chemin initiatique, il va finir par faire son choix...


Les points positifs


Il s'agit d'une lecture agréable, divisée en deux longues parties contenant plusieurs chapitres. La première raconte l'apprentissage des enfants et la deuxième leur retour à la vie. Les phrases sont bien formées, assez courtes et directes.

Le lecteur se prend d'ailleurs facilement au jeu : il s'attache aux enfants et se demande ce qu'il va advenir d'eux, quelles seront précisément leurs missions, etc.

La fin est ouverte, ce qui laisse un agréable petit travail d'imagination.


Les points négatifs


En lisant le petit texte introductif et le prologue, j'ai eu assez peur pour ma lecture. Les phrases étaient alambiquées, longues, répétitives... Heureusement, cela ne dure que quelques pages.

En revanche, le nombre d'enfants était un peu trop élevé pour moi, il était compliqué de retenir les attributions et spécificités de chacun.

D'ailleurs, la fin me laisse un peu... sur ma faim !


La durée de ma lecture


Treize jours.


Ma note


En raison des petits points négatifs : 3.5/5.


Informations de publication


2018, Dystopia, Workshop, 232 pages, ISBN 979-10-91146-33-3.

97 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout