• Shana

ALEX MILNOW - "CORTOME BIOTECH, INC."

Dernière mise à jour : 3 juin


"On lui recommanda de ne pas contourner le champ vertical, mais il fut décalé suffisamment pour laisser apparaître le visage de Brad jusqu’au-dessus des sourcils. Le reste du corps, à partir du cou, demeura recouvert, dissimulant ainsi les impacts de balles.

La jeune femme approcha presque timidement. Elle connaissait bien la mort pour la fréquenter dans son travail quotidien, mais le voir, lui, étendu sur cette table, inerte, la frappait." p.61 (e-book)

Ma découverte de l'auteur


Ma récente inscription sur le site SimPlement m'a permis d'échanger avec plusieurs auteurs et maisons d'éditions au sujet de livres publiés récemment (ou même pas encore). Le roman d'Alex Milnow, auteur français, est un des premiers à avoir retenu mon attention. Je remercie d'ailleurs vivement les Éditions 3.0 pour leur grande réactivité et, surtout, leur confiance.


Résumé


En 2031, une startup nommée Cortome Biotech met au point un processus permettant au cerveau de survivre à la dégradation du corps. À la recherche de cobayes humains, ses dirigeants sélectionnent Brad Gawayn, sergent de police grièvement blessé en service. L'opération se déroule malgré le refus de son épouse, Eileen, battue depuis plus de cinq ans par son mari. Celle-ci découvre d'ailleurs rapidement que son frère est mêlé à la fusillade et Cortome Biotech la menace sévèrement quand elle envisage de divorcer.

Six mois plus tard, Eileen travaille pour ses ennemis tout en mûrissant secrètement sa vengeance. Un soir, aidée de son frère, elle vole le cerveau de Brad pour le livrer à la police secrète brésilienne. Sauf que rien ne se passe comme prévu...

ATTENTION SPOILER : kidnapping, meurtre, évasion, drogue, chantage, sevrage, meurtre à nouveau... Jusqu'où ira la descente en enfer d'Eileen ? Y survivra-t-elle ?


Les points positifs


Ce petit livre débute par une définition du mot conscience, tout en rapport avec le thème traité par Alex Milnow. Ensuite, le récit se divise en deux parties égales en termes de longueur et rédigées à la troisième personne. La première se déroule sur deux jours (preuve à l'appui avec les chapitres précisément datés) alors que la deuxième se passe six mois plus tard. Les chapitres, relativement courts, sont numérotés en continu.

En outre, j'ai tout de suite apprécié la vulgarisation du vocabulaire scientifique qui ne le rend non pas simple mais accessible à tous. L'auteur utilise également l'italique pour mettre en lumière certaines expressions ou actions de son récit.

Enfin, j'admets avoir détesté Eileen dès les premières pages : totalement passive et apathique, elle se laisse porter au gré des décisions des autres. En revanche, à partir de la deuxième partie, Eileen se transforme complètement et décide de prendre en main son destin. J'ai littéralement adoré la voir se transformer en veuve noire !


Les points négatifs


Avant tout, j'ai constaté quelques erreurs typographiques et coquilles, heureusement normales lors de la publication d'un premier roman. De plus, selon moi, la seconde partie paraissait beaucoup mieux équilibrée au niveau dialogues/descriptions.

Les (très) fréquentes allusions aux États-Unis m'ont légèrement dérangée car il me semble clair que le récit s'y déroule sans qu'il soit nécessaire le rappeler à toutes les pages.

Finalement, le dénouement ne m'a pas paru très original mais sympathique et agréable.


La durée de ma lecture


Deux jours.


Ma note


Un roman un peu fouillis au départ mais rapidement addictif : 3.5/5.


Informations de publication


2021, Éditions 3.0, -, 289 pages (e-book), ISBN 978-2-493493-01-9.

115 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout