• Shana

BARBARA ABEL - "DERRIÈRE LA HAINE"

Dernière mise à jour : 21 janv.


"Les Geniot n'eurent aucun mal à transporter Laetitia jusqu'à son salon : petite et légère, elle pesait à peine dans les bras de Sylvain. La seule difficulté qu'ils rencontrèrent fut lorsqu'il fallut la soulever par-dessus la haie qui séparait leurs deux jardins : le risque de passer par la rue et de se faire surprendre par un voisin était trop grand.

Tiphaine passa la première. S'aidant d'une chaise, elle enjamba le feuillage et se rétablit avec souplesse de l'autre côté. Sylvain entreprit alors de hisser Laetitia jusqu'au faîte de la haie." p.325


Ma découverte de l'auteure


J'ai découvert Barbara Abel, auteure belge exceptionnelle, grâce à ma maman. En effet, celle-ci est également une grande amatrice de thrillers et il nous arrive fréquemment d'échanger sur l'un ou l'autre livre qu'on vient de lire.

"Derrière la haine" est donc mon premier roman et je n'en ai pas été déçue : Barbara Abel est devenue une de mes incontournables !


Mon résumé


D'un côté il y a Tiphaine et Sylvain, de l'autre il y a Laetitia et David. Sept ans auparavant, ces deux couples voisins étaient amis et leurs fils respectifs se voyaient comme les meilleurs amis du monde. Mais très vite, des tensions éclatent, des petits grains de sable viennent se loger dans cette mécanique si bien huilée... Jusqu'à se détester, jusqu'au drame final, qui en réalité en abrite un autre...

ATTENTION SPOILER : alors qui, de Maxime ou Milo, va mourir ?


Les points positifs


J'ai beaucoup apprécié la construction du roman. En plus de ce prologue dévoilant une partie du final, les chapitres sont très courts et donnent un rythme effréné au livre. Encore un petit chapitre avant d'aller dormir ? Bon, celui-là ne faisait que trois pages, encore un dernier ? Et je suis partie pour lire pendant deux heures... Bien joué Barbara ! Plusieurs carnets de santé sont également insérés dans le texte, mais le lecteur ne sait pas à quel enfant ils appartiennent.

L'histoire en elle-même est aussi très forte : il s'agit pratiquement d'un huis clos avec ces six personnages principaux. Il dépeint l'implosion totale d'une famille, d'une amitié, mais aussi les horreurs que ces derniers sont prêts à faire pour survivre à un traumatisme.

L'écriture est fluide, il n'y a pas un mot manquant ni un mot de trop. Je n'ai pas non plus trouvé de coquilles, ce qui est assez rare pour être souligné.


Les points négatifs


J'ai envie de vous dire qu'il n'y en a pas. Cependant, il m'a fallu feuilleter à nouveau le livre pour me souvenir de l'histoire, ce qui indique qu'elle ne m'a pas laissé une trace si indélébile que ça.


La durée de ma lecture


Six jours.


Ma note


Puisque le roman n'a pas su raviver ma mémoire immédiatement, je dirais 4/5.


Informations de publication


2013, Pocket, Thriller, 352 pages, ISBN 978-2-266-23946-2.

151 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout