• Shana

CHRISTINE ADAMO - "LE JOUR OÙ JE SERAI ORPHELIN"

Dernière mise à jour : 23 sept.


"Le-chat-de-maman, je l’ai déjà dit, c’est celui qui s'appelle Erasmus. Ce que j’ai pas raconté, c’est qu’il est arrivé dans l’appartement après que Sarah était morte et que papa était parti dans les Ardennes et avait acheté Bismuth. Je sais pas si papa a choisi Bismuth pour remplacer maman. Mais je sais que maman a acheté Erasmus pour remplacer papa [...]" p.69 (e-book)


Ma découverte de l'auteure


Sur Simplement Pro, il arrive souvent que des auteur.e.s me contactent pour me proposer de lire un de leurs romans en service presse. Cependant, cette fois-ci, la demande de Christine Adamo m'a beaucoup surprise car cette auteure française fait partie de ma (très) longue wishlist. Inutile de préciser que je n'ai pas hésité longtemps avant d'accepter et de me lancer dans la lecture de son nouveau livre. Je la remercie d'ailleurs chaleureusement, encore une fois, pour cette opportunité.


Mon résumé


Depuis le divorce de ses parents, Tom rêve de rejoindre son père à Neuville-aux-Haies pour y vivre en harmonie avec leur chien Bismuth. Malheureusement pour lui, le principe de garde alternée ne lui offre que quelques weekends et la moitié des vacances au grand air. Le reste du temps, il est coincé à Paris avec sa mère, son grand-père et Erasmus-le-chat qu'il déteste. Tom, petit garçon dont la grande intelligence compense largement l'humble gabarit, se met dès lors à échafauder des plans pour devenir orphelin de maman et enfin couler des jours paisibles auprès de son autre parent.

ATTENTION SPOILER : mais avant de s'attaquer à sa mère, Tom préfère limiter les risques et s'entraîne tour à tour sur Erasmus-le-chat, Sophia-tronche-de-cake et son grand-père, avec un degré de réussite plutôt étonnant. Alors, parviendra-t-il à ses fins ?


Les points positifs


Ce petit roman de cent-trente-deux pages comporte treize chapitres titrés et narrés à la première personne par Tom, le héros de cette histoire. Leur taille diminue petit à petit, passant d'une vingtaine de pages à trois pour le chapitre final. En réalité, chaque section approfondit les connaissances du lecteur sur la vie de Tom et amène le dénouement avec facilité et logique.

De plus, la structure du récit et son vocabulaire correspondent pleinement à la vision du monde du petit garçon. Cette manière de raconter les événements m'a semblé très originale et parfaitement adaptée au ton humoristique et décalé recherché par l'auteure. Le lecteur sourit et rit effectivement à plusieurs reprises face au décalage entre la gravité des situations et les réactions d'un Tom toujours très terre à terre. Son intelligence lui permet, du reste, de trouver facilement des solutions à ses échecs et de mener à bien ses plans machiavéliques.

Enfin, j'ai passé un bon moment de lecture grâce aux petites incursions de l'anglais et aux notes de bas de pages relativement intéressantes.


Les points négatifs


Même si la façon de raconter l'histoire reste inédite, elle m'a parfois demandé beaucoup de concentration afin de cerner l'idée principale des longues phrases tarabiscotées. L'action commence également trop tardivement, après la moitié du livre, et comporte peu de dialogues. J'ai aussi décelé quelques erreurs orthographiques.

Finalement, je n'ai pas réellement apprécié la fin du récit. De fait, j'aurais préféré suivre Tom jusqu'à la mise en application finale de ses plans pour savoir s'il parvenait à devenir orphelin de mère et à partir chez son père avec Bismuth.


La durée de ma lecture


Trois jours.


Ma note


Un bon moment de lecture présentant quelques lacunes : 3.5/5.


Informations de publication


2022, Librinova, -, 132 pages (e-book), ISBN 979-10-405-0192-3.

146 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout