• Shana

FENRISS - "CARROUSEL FUNESTE, TOME 1 : LA MARQUE D'YSENGRIN"

Dernière mise à jour : 25 nov.


"Outre ses suivants habituels, le Grand Chambellan Haussmann et les Découvreurs Royaux Lumières, le Roi était escorté de sa garde personnelle : ses mousquetaires. [...] Ils étaient désormais plus connus sous le nom des Quatre Cavaliers : Peste pour Athos, Famine pour Aramis, Guerre pour Porthos et, bien entendu, Mort pour le commandant des armées d'Artagnan." p.297 (e-book)


Ma découverte de l'auteur


Il y a quelques semaines, j'ai été approchée par Fenriss, auteur français, pour chroniquer le premier tome de sa trilogie intitulée "Carrousel funeste". J'ai d'ailleurs été ravie de cette initiative car j'avais moi-même déjà repéré ce service presse et attendais le bon moment pour proposer mes services.

Je remercie donc l'auteur pour son intérêt et sa confiance.


Mon résumé


Au lendemain d'une fête organisée dans un entrepôt, le commissaire Franco se retrouve avec une soixantaine de cadavres entredévorés sur les bras. Et comme si cela ne suffisait pas, d'étranges événements liés à cette enquête semblent survenir : la disparition de dizaines de jeunes femmes maghrébines et celle d'un de ses inspecteurs, l'implication fort probable d'un autre commissaire, l'apparition d'un renard géant...

Au même moment, Esperanza fait la connaissance de Titi en tentant d'échapper aux tueurs envoyés par son employeur. Cependant, elle découvrira rapidement qu'elle est étroitement liée à un conflit millénaire dans un monde parallèle.

ATTENTION SPOILER : Franco réussira-t-il à déjouer le complot amorcé par "les loups de Dieu" ? Esperanza échappera-t-elle à Petiot, l'assassin royal ? Ces deux héros paraissent détenir d'importantes pièces du puzzle, mais arriveront-ils à les assembler ?


Les points positifs


Le récit démarre par un prologue de onze pages plongeant le lecteur dans une scène surréaliste et horrifique. Par la suite, les vingt-six chapitres d'un peu moins de vingt pages sont simplement numérotés et écrits à la troisième personne.

Au niveau de l'histoire en elle-même, je reconnais que je ne m'attendais pas du tout à ce type de lecture. Effectivement, même si j'ai d'abord été déçue de ne pas lire un thriller tirant vers le roman d'horreur, j'ai en réalité bien accroché aux aventures de Franco et Esperanza. Plus les pages défilaient et plus je me sentais happée par le roman.

Par ailleurs, en plus d'être un bon thriller, ce premier tome intègre de manière tout à fait vraisemblable des éléments surnaturels et de fiction. Le lecteur y croise en effet Arsène Lupin, les quatre mousquetaires, Quasimodo et bien d'autres encore.

J'ai beaucoup apprécié découvrir cette flopée de personnages plus loufoques les uns que les autres et voyager à travers l'Ordinaire et le royaume d'Agartha, bien que l'enquête policière soit reléguée au second plan.

Enfin, Fenriss ménage parfaitement le suspense tout au long de son livre jusqu'aux révélations finales qui donnent envie de se lancer dans le second tome sans plus tarder.


Les points négatifs


Par moments, j'ai trouvé le langage utilisé un peu trop familier, ce qui m'a perturbée dans ma lecture. J'ai également détecté quelques erreurs de mise en page, particulièrement au niveau des tirets de conversation, et d'orthographe.


La durée de ma lecture


Deux jours.


Ma note


Une agréable surprise dont j'ai hâte de connaître le dénouement : 4/5.


Informations de publication


2021, Auto-édition, -, 335 pages, ISBN 978-2-9562987-1-7.


137 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout