top of page
  • Shana

JODIE QUOYELO - "ACTION OU VÉRITÉ ?"


"Jimmy avait emprisonné quelqu’un durant le week-end : sa lâcheté. Il avait mis un terme à ses exactions en le réduisant au silence. Puis il était ressorti du commissariat en homme libre. Affranchi de la couardise qui l’avait asservi et conspiré contre lui et qui, sous couvert de protection, l’avait manipulé jusqu’à ce qu’il ressente de l’affection pour elle, au point de lui céder les pleins pouvoirs sur le contrôle de sa vie." p.96 (e-book)


Ma découverte de l'auteure


Dans le courant du mois de mai, j'ai découvert pour la première fois la plume de Jodie Quoyelo grâce à son roman intitulé "Il le fallait" proposé en service presse sur la plateforme d'échange Simplement Pro. Séduite par cette lecture bien ficelée et originale, j'ai évidemment répondu positivement à la seconde demande de collaboration de l'auteure française que je remercie vivement pour l'envoi de ces deux livres.


Mon résumé


Lors de sa rentrée au collège, Jimmy déchante rapidement ; harcelé, moqué et frappé par un autre élève, il se remet péniblement du décès prématuré de son père. Suite à une altercation particulièrement violente le jour de son anniversaire, il révèle une partie de ses problèmes à sa mère Pamela, qui prend la décision de déménager.

Trop heureux de laisser son tortionnaire derrière lui, Jimmy s'apprête en réalité à tomber dans les filets d'un prédateur bien plus vicieux et dangereux. Sauf que cette fois, il dispose d'une précieuse alliée en la personne de Victoire.

ATTENTION SPOILER : dès leur rencontre, des liens étroits se tissent entre Jimmy et la sœur du harceleur, quant à lui loin d'apprécier ce rapprochement et prêt à tout pour le réduire à néant.


Les points positifs


Le court prologue de trois pages plonge immédiatement le lecteur dans une ambiance à la fois énigmatique et inquiétante, maintenue tout au long du roman. Celui-ci se divise ensuite en treize chapitres d'une moyenne de vingt pages possédant une police d'écriture très jolie et originale, parfois réutilisée lors de la mise en scène des messages écrits par les enfants. Ces changements de police ajoutent une réelle plus-value à l'histoire et cassent un rythme de lecture quelquefois trop plat, tout comme les exemples du jeu "action ou vérité". Les morceaux de chanson rythment également ce thriller et lui donnent un fil conducteur bienvenu.

En outre, j'ai adoré le dédoublement temporel de l'intrigue et de ses personnages, même si j'ai vite deviné le lien qui les unit. Jimmy et Victoire m'ont beaucoup touchée, à la fois dans la construction de leur relation et dans leur personnalité individuelle. En revanche, Adam m'a semblé plus difficile à cerner ; sous ses allures de brute, il cache en réalité un amour inconditionnel pour sa sœur et une féroce peur de la perdre. J'ai aimé le voir évoluer et réaliser les conséquences de ses actes de longues années plus tard.

J'ai aussi largement apprécié la thématique du harcèlement scolaire décliné sous plusieurs formes. Ce sujet me tient particulièrement à cœur pour en avoir subi les effets et son traitement dans ce livre m'a paru réaliste, exhaustif et bouleversant. Enfin, après quelques passages trop plats à mon goût, je suis restée sans voix devant le dénouement dramatique et choquant choisi par l'auteure, tout de même adouci par la prise de conscience finale d'Adam.


Les points négatifs


Pour moi, ce roman manque d'actions et d'événements forts. De plus, j'ai deviné la plupart des retournements de situation et trouvé certaines phrases parfois peu lisibles.


La durée de ma lecture


Deux jours.


Ma note


Un récit court et percutant sur le harcèlement scolaire : 4/5.


Informations de publication


2022, Bloody Cherry Edition, -, 167 pages (e-book), ISBN 978-2-493676-01-6.

59 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page