• Shana

JOHNATHANE HOCTOR-ANGER - "ALIX ET LE DUC"

Dernière mise à jour : 3 nov.


"Ici, le luxe avait été oublié. Aucune allée décorée, aucun pot de fleurs entre deux intersections. L’on se serait dit dans un autre monde, sur un tout autre vaisseau. En haut se trouvait le glamour de la Cité, les étages disposés telles des rues offraient de l’espace et presque une impression de vivre au grand air. Ici, tout était étroit avec une option « tuyauterie apparente » (...)." p.106 (e-book)


Ma découverte de l'auteur


Grâce à mon partenariat avec la maison d'édition Humbird & Curlew, j'ai découvert le mois dernier un recueil de nouvelles d'anticipation intitulé "Connected People". Lors de ma lecture, trois des quatorze auteurs m'ont particulièrement convaincue et j'ai eu la chance, ce mois-ci, de recevoir en avant-première le nouveau roman de l'un d'eux.

Je remercie encore une fois toute l'équipe H&C pour l'envoi de ce service presse et ces belles découvertes.


Mon résumé


À l'aube du vingt-quatrième siècle, la Terre se meurt. Afin d'éviter l’extinction de l'espèce humaine, les classes dirigeantes organisent la construction d'arches spatiales destinées à visiter les différentes planètes potentiellement habitables des environs. Seulement, les places se vendent à prix d'or, excluant d'office les travailleurs au plus bas de l'échelle sociale. Pour gagner leur pitance, ces derniers participent à l'assemblage des vaisseaux ou parcourent les villes fantômes à la recherche d'objets à récupérer et à vendre. ATTENTION SPOILER : hier, Alexander faisait partie de la seconde catégorie de travailleurs. Aujourd’hui, le Duc lui offre une vie meilleure. Mais à quel prix ?


Les points positifs


Le premier tome de la série "Protocole Expansion" démarre par un court prologue puis se divise en vingt-trois chapitres numérotés compris entre trois et dix pages. Ces derniers se morcellent ensuite en courts paragraphes grâce à l'utilisation fréquente des séparateurs.

Dans ce roman, le narrateur est aussi le personnage principal. Celui-ci s'adresse directement au lecteur mais également au signataire du prologue, un certain Albert Aloïcius, totalement absent du reste du récit. J'ai trouvé cette manière de présenter les événements très intéressante ; elle inclut facilement le lecteur et permet l'absence presque complète de dialogues. De plus, le découpage inconscient de l'histoire en deux parties apporte de l'épaisseur et une finalité précise au protagoniste central. En effet, sur Terre, celui-ci survit comme il peut avant de plonger dans une douloureuse dépendance. En revanche, dans l'espace, il parvient à se réaliser pleinement et à devenir un individu à part entière, respecté et maître de son destin. J'ai fortement apprécié cette évolution intéressante et nécessaire.

En outre, j'ai beaucoup aimé les descriptions de ce monde ravagé, de ses causes et conséquences. L'idée d'un retour en arrière dans les mœurs et habitudes m'a d'ailleurs agréablement surprise. De surcroît, le fait d'intégrer à ce récit une relation amoureuse "interdite" m'a beaucoup plu. Elle apporte une originalité bienvenue face à des thèmes somme toute assez communs.

La fin, à la fois intense et tragique, s'adapte parfaitement au ton global du roman.


Les points négatifs


Lors de son séjour chez le Duc, Alix développe une maladie respiratoire, mais il n'en est fait mention qu'une seule fois. J'aurais peut-être aimé que cette affection soit un peu plus enrichie ou récurrente.


La durée de ma lecture


Deux jours.


Ma note


Une dystopie puissante et dramatique : 4.5/5.


Informations de publication


2022, Humbird & Curlew, -, 137 pages (e-book), ISBN 978-2-493227-22-5.


Partenariat avec la maison d'édition H&C



En savoir davantage sur Humbird & Curlew : https://h-c.info/hc



Le catalogue numérique Humbird & Curlew : https://h-c.info/cat-eb



La page de l'auteur : https://h-c.info/jha

78 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout