• Shana

MAGNUS LATRO - "LES ÉCHANGÉS"

Dernière mise à jour : 25 mai


"En réalité, ce pouvoir, nous le leur avons cédé jour après jour, semaine après semaine, année après année en les laissant pénétrer dans nos villes et nos banlieues, en nous laissant chasser de nos immeubles, de nos quartiers. Nous avons offert du travail aux premières générations, puis nous avons invité leurs épouses, et leurs enfants, puis leurs cousins et les cousins des cousins." p.90 (e-book)


Ma découverte de l'auteur


Le roman de Magnus Latro a rapidement attiré mon attention sur un site mettant en relation des chroniqueurs et des auteurs (ou leur maison d'édition). De fait, la quatrième de couverture de ce thriller m'a semblé prometteuse au premier coup d’œil. Je remercie d'ailleurs à nouveau l'auteur français pour sa confiance.

"Les échangés" est en réalité une réédition de son premier roman intitulé "La fabrique des bâtards" et, malheureusement, censuré par Amazon.


Mon résumé


Dans une France futuriste, le gouvernement prône la mixité culturelle induite par de grandes migrations de population. Pour favoriser les mélanges, il instaure la coparentalité partagée : les parents échangent leur bébé à la naissance. Cela permet également aux couples incapables de procréer d'accéder à la parentalité.

Mélanie et Dylan, un couple d'activistes antifascistes, décident de participer à ce projet complètement avant-gardiste mais sortent de l'hôpital sans enfant en retour.

Victor, le frère de la jeune femme aux valeurs totalement opposées, kidnappe le bébé de sa sœur, symbole malgré lui de cette nouvelle politique. Cela provoque une escalade de la violence entre les forces de l'ordre et des milices populaires auto-organisées.

En fuite, Victor se trouve rapidement confronté à divers groupuscules tentés d'utiliser à leur tour le bébé. De prison en guerre civile, rien ne lui sera épargné.

ATTENTION SPOILER : quand il atteindra l'âge de dix-huit ans, l'enfant connaîtra enfin ses origines. Mais qui restera-t-il pour en témoigner ?

Les points positifs


Réédition ou pas, ce livre est pour moi une réelle découverte ! La préface explique brièvement les changements apportés à l'ancienne édition et, surtout, leurs raisons.

Ensuite, le récit se fragmente en chapitres numérotés, de longueur variable (environ dix pages), où la date et le lieu des événements sont indiqués. L'histoire se déroule sur quatre mois et le dernier chapitre dix-huit ans plus tard.

Selon moi, "Les échangés" représente un excellent assemblage entre thriller politique et d'anticipation, un mix particulièrement difficile à réussir sans abrutir le lecteur. Or, ce roman m'a complètement happée et entraînée dans une histoire plus qu'intéressante. De plus, les temps morts organisés autour d'autres personnages que Victor aèrent le texte et s'intègrent par la suite parfaitement à l'ensemble.

J'ai aussi beaucoup apprécié la complexité des personnalités et leur engagement vis-à-vis de la cause choisie.


Les points négatifs


Dès l'ouverture du livre, j'ai été décontenancée par la table des matières en décalage avec la numérotation réelle appliquée par l'auteur. De plus, dans les phrases complexes se glissaient parfois des erreurs typographiques et orthographiques.

Heureusement, j'avais simplement reçu le mauvais fichier. Ouf !


La durée de ma lecture


Quatre jours.


Ma note


Un thriller qui ose : 4/5.


Informations de publication


2021, Auto-édition, -, 384 pages (e-book), ISBN 979-8-785-19996-5.

148 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout