• Shana

MANON GINOUX - "LA BOÎTE À SOUVENIRS"


"Selon diverses sources, une méthode innovante, capable de retracer les souvenirs et estimée à plusieurs millions d’euros, serait utilisée pour mener à bien cette affaire. Nombreux sont ceux qui se demandent alors si l’agression de Stefan Legrand ne représenterait pas seulement pour les forces de l’ordre l’occasion d’utiliser un énième gadget miraculeux."

pp.90-91 (e-book)


Ma découverte de l'auteure


Depuis quelques semaines, j'ai décidé de diminuer ma fréquence de lecture de services presse afin d'avoir plus de temps pour mes auteurs préférés ou d'autres activités. Néanmoins, je n'ai pas pu résister devant le résumé de "La boîte à souvenirs", premier roman de Manon Ginoux proposé sur Simplement Pro. Je remercie d'ailleurs vivement sa maison d'édition pour l'envoi numérique de ce livre et sa confiance.


Mon résumé


À la suite d'une agression encore inexpliquée, Stefan Legrand tombe dans le coma. Pour la police, c'est l'occasion rêvée de tester une nouvelle invention au coût exorbitant : la boîte à souvenirs. Les deux policiers spécialement sélectionnés pour cette mission délicate peuvent désormais visionner, à travers les yeux de la victime, les trente derniers jours de sa vie. Isolés dans un entrepôt avec le corps de Stefan, David et Antoine remontent petit à petit le fil de ses souvenirs.

ATTENTION SPOILER : chaque jour, la liste des suspects s'allonge un peu plus. Jusqu'où seriez-vous prêts à aller par amour ?


Les points positifs


Avant tout, j'ai beaucoup aimé la structure originale de ce roman choral. Décomposé en cinquante-sept chapitres numérotés d'environ sept pages, il présente les événements de plusieurs points de vue. En effet, le lecteur découvre tour à tour les souvenirs de Stefan, le présent de David et Antoine et, finalement, le passé de Marie et ses essais. J'ai trouvé cette manière de raconter le récit très intéressante et les indications temporelles en début de chapitres m'ont vraiment aidée à suivre une chronologie parfois emmêlée.

Grâce à la diversité et l'imbrication des points de vue, le lecteur obtient, page après page, des réponses à ses questions. Le début saisissant introduit effectivement beaucoup de zones d'ombre que j'ai rapidement eu envie de combler. Entre passé et présent, le rythme se modifie et apporte du suspens à profusion.

De fait, les personnages principaux semblent troublants et surtout très changeants. Au fil du récit, leurs qualités laissent place à des défauts insoupçonnés qui les placent, tous sans exception, sur le banc des suspects. Les protagonistes usent fréquemment de mensonges et d'omissions, offrant au lecteur un véritable casse-tête chinois.

Finalement, j'ai apprécié l'idée même de la boîte à souvenirs et la mise en forme des éléments hors texte plein ; essais, SMS, articles de journal... Je tiens également à souligner l'extrême justesse orthographique de l'auteure.


Les points négatifs


J'ai trouvé les réactions des personnages et les scènes d'interrogatoires très stéréotypées. J'ai aussi rapidement deviné l'identité du coupable, gâchant un peu le twist final. Enfin, j'aurais aimé avoir une table des matières pour naviguer plus facilement dans le récit.


La durée de ma lecture


Trois jours.


Ma note


Un roman policier à la construction originale : 3.5/5.


Informations de publication


2022, Plumes de Marmotte, -, 282 pages (e-book), ISBN 978-2-491619-46-6.

69 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout