• Shana

MAUD MAYERAS - "HÉMATOME"


"Autre pièce, autres cages, plus petites celles-ci. Ici, l'odeur est particulière, cuivrée, comme celle du sang. C'est ici. Pas le moindre doute. C'est ici qu'on avait enfermé le chien qui a contaminé toute la clinique. Deuxième cage à gauche. Il n'a pas tenu bien longtemps. J'aperçois le sang séché sur les parois d'acier. Vu d'ici, cela ressemble à des taches de rouille. Mais si on regarde de plus près, c'est comme si un ballon rempli de sang avait explosé à l'intérieur de la cage." p.255


Ma découverte de l'auteure


Toujours à la recherche d'auteurs prometteurs pour étoffer ma liste de livres à lire, j'aime passer en revue les romans étiquetés en tant que thrillers sur Babelio. J'y ai principalement fait de bonnes rencontres, avec, bien sûr, quelques moins bonnes.

En bref, j'ai récemment craqué sur la couverture choisie par Maud Mayeras, auteure française, pour la sortie de son premier roman en 2006.


Mon résumé


Emma Kazan se réveille à l'hôpital après une violente agression lui ayant fait perdre son bébé et la mémoire. Karter Reppe, son compagnon, veille à ses côtés.

De retour chez elle, la jeune femme redécouvre son intérieur et trouve l'adresse de son père cachée dans un bureau. Elle demande à Karter de l'y conduire mais lorsqu'elle voit son géniteur, des pans entiers de son enfance refont surface : il les violait, elle et son frère. Dans un accès de rage, Emma le tue et se débarrasse de son corps.

Quelques jours plus tard, elle se rend, seule, dans sa clinique vétérinaire. Celle-ci est fermée en raison de la propagation d'un virus inconnu ayant tué tous les animaux. Ce qu'elle y découvre va lui glacer les sangs et raviver douloureusement sa mémoire...

ATTENTION SPOILER : ...un homme, son véritable petit ami, emprisonné dans une cage du sous-sol... et des pas qui résonnent déjà dans le couloir derrière elle... Qui est Karter ?


Les points positifs


Ce petit livre se compose d'une dizaine de parties, résumées par quelques mots et divisées en chapitres courts dont la numérotation redémarre à chaque changement.

Durant tout le récit, Emma raconte son histoire et dévoile ses pensées au lecteur par le biais de la première personne. Régulièrement, des bribes de souvenirs s'ajoutent au texte en italique. Un chapitre est également consacré à Trax vers la fin du roman.

J'ai trouvé cette manière de découvrir les événements en même temps que la protagoniste principale très intéressante.

De plus, l'alternance des souvenirs et du présent permet de sentir un profond malaise vis-à-vis de la relation d'Emma et Karter : quelque chose ne tourne pas rond, mais quoi exactement ? Néanmoins, ce sentiment se précise peu à peu au fil des découvertes.


Les points négatifs


D'abord, j'ai ressenti des incohérences dans le comportement des personnages de ce huis clos : Emma, si douce et perdue, massacre littéralement son père. Immédiatement et sans poser de questions, le brave Karter l'aide à dissimuler le cadavre. Cela m'a paru un peu trop gros pour être réaliste.

En outre, Maud Mayeras s'est davantage concentrée sur les descriptions et l'introspection des personnages principaux en délaissant malheureusement les dialogues banals et les actions très peu présentes.

Enfin, le terme "empaffé" répété à outrance m'a plutôt irritée.


La durée de ma lecture


Trois jours.


Ma note


Une bonne idée pas assez approfondie pour moi : 3/5.


Informations de publication


2007, Le Livre de Poche, Ldp thriller, 320 pages, ISBN 978-2-253-12236-4.

138 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout