• Shana

MO HAYDER - "BIRDMAN"

Dernière mise à jour : 24 nov.


"Le Dog & Bell, avec sa peinture écaillée et crasseuse, était coincé sur Trafalgar Road entre une agence de voyages à l'abandon et une laverie automatique Kleenezie. A l'intérieur, l'air sentait le tabac froid et le désinfectant. Les conversations cessèrent et les clients tournèrent des visages fermés vers les sept policiers." p.95


Ma découverte de l'auteure


Toute petite, j'ai hérité de la passion lecture de ma maman, elle-même héritée de celle de ma grand-mère. Toutes les trois accros aux thrillers, nous avons pris l'habitude d'échanger nos livres et j'ai ainsi pu découvrir de nouveaux auteurs comme Mo Hayder.

"Birdman" est le tout premier roman écrit et publié par l'écrivaine britannique et démarre la série consacrée à l'inspecteur principal Jack Caffery, constituée de sept tomes.


Mon résumé


Dans un terrain vague de Greenwich, un chantier de construction met au jour les corps de cinq prostituées. Si certaines présentent des mutilations mammaires ou d'étranges sutures sur les contours du visage, elles possèdent toutes un pinson mort emprisonné à l'intérieur de leur cage thoracique.

L'inspecteur principal du SRES, Jack Caffery, se lance sur la piste d'un tueur en série des plus prudents. En effet, les rares indices récoltés restent sans explication jusqu'au jour où un faux témoignage lance la police sur une piste quant à elle bien réelle.

ATTENTION SPOILER : sans le savoir, Jack poursuit un tandem particulièrement efficace ; l'un tue, l'autre mutile. Parviendra-t-il à les arrêter en évitant le bain de sang ?


Les points positifs


Les cinquante-trois chapitres de ce roman policier comptent entre trois et vingt pages et alternent entre les investigations de la police et les meurtres perpétrés par "Birdman". Ils offrent également au lecteur une enquête teintée d'un charme suranné, assez semblable à un épisode d'une série policière oubliée depuis longtemps. Cela apporte beaucoup d'originalité et d'attrait à cette lecture publiée, je le rappelle, il y a vingt-et-un ans.

Le personnage principal possède d'ailleurs toutes les caractéristiques typiques des héros de polars ; il semble bourru et antipathique au départ, a vécu un événement traumatisant dans son enfance et montre finalement une part de vulnérabilité et de sensibilité face aux crimes atroces dont il est témoin. J'ai réellement apprécié sa personnalité, son esprit de déduction hors du moule et les éléments profondément empathiques de son passé. Je l'ai d'autant plus apprécié dans son opposition avec l'inspecteur Diamond qui, lui, ralentit considérablement l'enquête par son manque d'objectivité et son acharnement contre Jack.

J'ai beaucoup aimé ce jeu du chat et de la souris ; les indices occultés, les témoignages oubliés et les pistes tout à fait crédibles ajoutent un véritable suspense au roman, encore plus accentué dans les dernières pages. Par ailleurs, j'ai trouvé très ingénieux de révéler l'identité d'un des tueurs vers le milieu livre. De fait, cela occulte la possibilité d'un second meurtrier et augmente le degré de surprise ressenti par le lecteur.

Finalement, le milieu social plutôt défavorisé des victimes m'a totalement convaincue. Il offre une vision de la ville de Londres très éloignée des clichés touristiques et donne une tournure très intéressante à l'histoire de par sa comparaison avec le milieu plus aisé des coupables.


Les points négatifs


J'ai parfois déploré les longues phrases alambiquées et surchargées.


La durée de ma lecture


Trois jours.


Ma note


Un thriller aux allures de série télévisée : 4/5.


Informations de publication


2001, Pocket, Thriller, 440 pages, ISBN 2-266-10835-2.

34 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout