• Shana

RICHARD MONTANARI - "JESSICA BALZANO ET KEVIN BYRNE, TOME 1 : DÉVIANCES"

Dernière mise à jour : 25 nov.


"Elle lut que le rosaire comportait cinq "mystères douloureux", chose qu'elle avait bien entendu apprise à l'école catholique, mais qu'elle avait complètement oubliée depuis. [...]

Cette révélation cristalline lui fit l'effet d'une balle en pleine tête. Nicole Taylor avait été découverte dans un jardin. Tessa Wells était attachée à une colonne. Bethany Price portait une couronne d'épines.

Tel était le plan du tueur.

Il va tuer cinq jeunes filles." pp.362-363


Ma découverte de l'auteur


Une fois encore, j'ai découvert Richard Montanari, auteur américain, sur Babelio. La quatrième de couverture m'a tout de suite semblé prometteuse et j'ai particulièrement apprécié le fait qu'il s'agisse d'une suite de romans (le premier d'une douzaine). En effet, lorsque le duo principal fonctionne bien, j'adore le suivre sur différentes enquêtes et voir son évolution tant personnelle que professionnelle.


Mon résumé


Jessica Balzano est nommée inspectrice aux côtés de Kevin Byrne, dont l'ancien équipier est à l'hôpital. Rapidement, ils se retrouvent sur la piste d'un tueur en série visant des adolescentes retrouvées les mains jointes (et vissées...) en prière et une croix sur le front. Droguées, leur nuque a ensuite été brisée.

Plusieurs suspects s'ajoutent peu à peu à la liste des enquêteurs : Brian Parkhurst, Simon Close, Patrick Farrell, etc.

ATTENTION SPOILER : cependant, aucun d'entre eux n'est coupable.

La dernière victime du tueur s'échappant, ce dernier se rabat sur la fille de Jessica pour effectuer son dernier sacrifice. Mais c'est sans compter Kevin Byrne, blessant mortellement l'ambulancier responsable de tous ces crimes.


Les points positifs


Richard Montanari plonge immédiatement le lecteur dans les pensées du tueur à l'occasion de son premier meurtre. Par la suite, elles apparaissent de manière irrégulière dans le texte. Cela permet de "comprendre" le tueur et de saisir ses motifs, même s'ils restent obscurs pour une personne "normale".

Le roman, divisé en quatre parties, se compose de chapitres indiquant la chronologie des faits (date et heure). Ils sont, dans l'ensemble, assez courts.

Le récit à la troisième personne se déroule sur une semaine, augmentant ainsi le rythme de lecture et l'urgence de l'enquête.

L'auteur multiplie également les fausses pistes et balade le lecteur tout au long de son histoire.


Les points négatifs


Ce thriller est, somme toute, plutôt banal. Il ne renouvelle pas le genre et sera probablement vite oublié.

L'enquête se trouve aussi parasitée par beaucoup de blabla concernant la vie privée des enquêteurs, mais il s'agit vraisemblablement du commun de tous les premiers livres d'une série.

Finalement, j'ai été extrêmement déçue par le dénouement. J'ai vraiment eu l'impression que Richard Montanari nous sortait un coupable du chapeau...


La durée de ma lecture


Neuf jours.


Ma note


Malgré ses points positifs, j'ai trouvé ce roman banal et la fin m'a trop déçue : 3/5.


Informations de publication


2007, Pocket, Thriller, 512 pages, ISBN 978-2-266-20547-4.

132 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout