• Shana

SUSI FOX - "L'ERREUR"

Dernière mise à jour : 21 janv.


"Mark oublie une chose, c'est que je suis médecin aussi. J'ai passé la plus grande partie de ma vie d'adulte dans des hôpitaux. Je sais que les biais cognitifs peuvent obscurcir le jugement. Une fois qu'on s'est arrêté sur un diagnostic, les membres du personnel resserrent les rangs, et il y a peu de chances de les faire changer d'avis. C'est pour ça que j'ai si désespérément besoin que Mark soit de mon côté." p.166


Ma découverte de l'auteure


Susi Fox est une auteure australienne qui signe, avec "L'erreur", son premier (et pour l'instant unique) roman. Ici, pas de meurtres sanglants ou de tueurs en série, mais plutôt un huis clos angoissant autour du thème de la maternité.

Lors d'un de mes passages en librairie, mon œil a tout de suite été attiré par ce berceau d'hôpital vide. Alors, même si habituellement je n'achète pas de livres non inscrits sur ma liste, je me suis laissée tenter.


Mon résumé


Après huit ans d'infertilité et deux fausses couches, Sasha et Mark Moloney se préparent enfin à l'arrivée de leur enfant. Cependant, l'accouchement se passe mal et les parents sont séparés de leur bébé. Quand elle voit son garçon pour la première fois, Sasha est persuadée qu'il n'est pas à elle. Malheureusement, les médecins lui diagnostiquent une dépression post-partum et elle est internée.

Après quelques jours, pendant une inspection clandestine des bébés de la maternité, la jeune maman se retrouve face à la chair de sa chair. Démarre pour elle un véritable combat face au personnel soignant. Sasha est-elle vraiment en dépression ? Lui a-t-on caché la vérité ?

ATTENTION SPOILER : lorsqu'un des petits garçons décède d'une infection, elle découvre l'impensable... Deux bébés ont été échangés pour soulager une des mères, victime de viol. Sasha prendra alors une décision lourde de sens.


Les points positifs


En temps normal, je n'apprécie pas énormément les récits écrits à la première personne. Néanmoins, je pense qu'il s'agissait d'un passage obligé pour l'auteure car toute l'histoire tourne autour du ressenti de Sasha pour ces deux bébés. Cela permet au lecteur d'entrer totalement dans sa tête et de se mettre à sa place.

Parfois, Mark prend la parole lors de flashbacks pour décrire divers moments importants de la vie du couple. Ce procédé donne également de l'épaisseur aux personnages.

Enfin, les indications temporelles montrent que le roman se déroule sur les sept jours qui suivent l'accouchement de Sasha. Une semaine peut sembler courte, mais est en réalité interminable pour une maman à la recherche de son enfant.

L'écriture est fluide et les chapitres varient entre cinq et quinze pages.


Les points négatifs


Le récit, à la première personne et en huis clos, m'a semblé assez plat. Bien que l'histoire soit originale, j'aurais apprécié un peu plus de rebondissements extérieurs à la maternité.


La durée de ma lecture


Cinq jours.


Ma note


Un bon roman qui manquait d'un peu d'action : 3.5/5.


Informations de publication


2020, Pocket, Thriller, 416 pages, ISBN 978-2-266-30647-8.

143 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout